22 décembre 2009

Intimes naissances part 1


J’ai écrit les naissances de chacun de mes enfants quelques jours après leur arrivée parmi nous. Pour garder précieusement ces souvenisr, comme un trésor que je peux à souhait ouvrir et refermer le cœur heureux…

Je m’adresse à Marceau.
"C'est à 1h15 que tout a commencé alors que nous étions sur le point de nous coucher. Le liquide dans lequel tu baignais depuis 9 mois s'est écoulé: signe que ton arrivée était proche. J'ai d'abord été surprise par ce flot inopiné puis réalisant ce qui se passait , je me suis sentie prête à vivre cette aventure: j'allais te donner naissance. Sur le visage de ton papa , on pouvait déceler un peu d'inquiétude mêlée à une joie profonde.

Nous sommes arrivés à la maternité à 2h et avons été accueillis par Julie , une sage-femme très gentille. Elle m'a examinée et le verdict est tombé: mon corps s'ouvrait pour te laisser naître. Elle m'annonce que ton arrivée risque d'être longue et me propose d'aller me détendre dans une chambre.

A 3h , nous quittons la salle de naissance . Dans la chambre, Julie me propose une injection pour me soulager des vagues de contractions qui déferlent régulièrement . J'accepte. Mais au lieu de me soulager, cette injection précipite les évènements : les contractions se font plus intenses . Je commence un peu à avoir peur de ce qui m'attend , je panique un peu car les contractions m'assaillent de plus en plus et deviennent très douloureuses. Julie revient surprise de me voir si remuante, cherchant désespérément une position qui pourrait me soulager et m'examine à nouveau : le travail est bien avancé et nous devons retourner en salle de naissance.

Il est 4h30 .Elle voudrait que j'arrête de me crisper à chaque contraction mais je suis bien décidée à n'en faire qu'à ma tête .Une demie heure plus tard, les contractions se rapprochent et s'intensifient. Chacune d'entre elles me rapproche de toi , mon fils. Grâce aux conseils de Julie, je parviens à calmer la douleur en respirant profondément . Je regarde ton père qui me tient la main .Il ne dit rien , me regarde dans cette épreuve mais sa présence si calme m'apaise .Il est mon point de repère dans cette tempête que mon corps me fait vivre .

Il est presque 6h , je ne parviens plus à supporter le flot quasi incessant de contractions .Je m'énerve, je panique ...Julie me conseille fermement de me calmer et prévient l'anesthésiste pour une péridurale .Qu'elle me semble interminable cette attente ! La péridurale est enfin posée . Et là pour moi c'est le calme qui revient : je n'ai plus mal et je peux enfin me reposer. Je souris à nouveau .Ton papa est lui aussi soulagé de voir que je suis apaisée. Je peux envisager la suite des évènements en toute sérénité.

Il est 7h , ta naissance approche . L'émotion qui règne dans chacun des regards que ton papa et moi échangeons est si forte que cela me donne du courage .Julie vient me présenter Peggy, une autre sage femme et Marine une étudiante qui vont m'aider dans la dernière ligne droite. Je suis un peu déçue sur le moment de la voir partir car j'avais confiance en elle .Mais très vite, Peggy et Marine ont su faire preuve de délicatesse et de gentillesse .

Il est maintenant 8h .Peggy m'examine et le verdict tombe: mon corps a fini de te frayer une sortie. Je suis là face à moi même, prête à accomplir ma plus belle tâche : te faire naître . Mon médecin est venu nous soutenir dans cet ultime effort. Ton père encourage ma poussée .Toute l'équipe est là pour nous. Nous sommes tous mobilisés pour ton arrivée. Je sens ta tête puis ton corps cheminer au travers de mon bassin puis quitter enfin ce corps qui t'avait hébergé pendant 9 mois. Je te saisis sous les bras et dans un geste instinctif t'amène tout contre moi .Il est 9h08. I ci il n'y a que nous 3 .Le décor de la salle de naissance s'éfface , le personnel n'existe plus. Tout est calme .Et toi, curieux du monde qui t'accueille ,tu regardes partout, tu ne pleures pas .Je te sens sur moi tout chaud .On est si bien là .Tout est oublié: il n'y a que Toi qui importe .

Voilà comment ta naissance s'est déroulée. C'est la plus belle histoire de ma vie , si tu veux quand tu seras grand je te la raconterai aussi souvent que tu le souhaiteras!!"

Voilà 4 ans après, je suis toujours aussi émue en lisant ces mots.

Posté par marceauetantoine à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Intimes naissances part 1

Poster un commentaire